Instagram Facebook Twitter
 

Soir de flemme et ados affamés : le p’tit poulet qui l’fait !

27 Jan 2007

Hier soir, cas de figure classique : un bouquin sympa et une couette chaude me tendaient les bras ! Mais c’était sans compter sur les prédateurs qui réclamaient leur pitance… Une chose me rassure dans ces moments-là : je sais que nous ne sommes pas seuls et que ce même scénario se rejoue régulièrement dans beaucoup de maisons… Bon, certes, mais c’est pas ça qui fait avancer le débat. Il faut bien nourrir les bêtes !
Heureusement, j’ai ma botte secrète : le petit poulet… Ah ! Le petit poulet ! Il a une place de choix chez nous. J’achète régulièrement des blancs de poulet, fermier et bio, tant je refuse de cautionner (et de manger…) « les poulets de la honte », élevés dans des conditions qui me donnent des frissons. J’en ai donc toujours au congélo. Je les décline ensuite suivant : a/ l’humeur du jour, b/ le contenu du frigo, c/ le niveau de flemme !

Hier, si le point b/ s’avérait satisfaisant, le c/ était assez haut et l’humeur plus littéraire que cuisinière ! Il fallait donc faire bref …

Hop, c’est parti pour le snack libano, et qu’ça saute !

Un ado mis aux commandes de la planche à découper émince finement et vivement des échalotes et tranche les blancs de poulet en petits dés. Une cuisinière fait dorer les échalotes dans un peu d’huile d’olive et récupère au vol les dés de poulet qui viennent les rejoindre dans la poële. 2 cuillères à café de cumin moulu sont incorporés et le tout bien remué. Quand les dés de poulet sont dorés, on arrose l’ensemble avec le jus d’un demi citron et on ajoute de la fleur de sel. 5 minutes de cuisson plus tard, on éteint et on poivre de quelques tours de moulin. Pendant ce temps, un autre ado (c’est assez pratique d’en avoir deux sous la main), virtuose de la sauce de salade, en prépare une bien relevée (citron, huile de noix, échalotes, sel aux herbes et piment d’Espelette) pour accompagner la mâche du copain maraîcher du marché, coupée elle aussi pour des facilités de dégustation. Un père de famille s’occupe pour sa part de réchauffer des pains libanais (achetés tout fait mais si vous en avez le courage et le temps, allez donc voir là, Salwa nous en donne la recette ici).

Le « montage » se fait en famille : un qui tient le pain libanais replié en deux sur lui-même, un qui ajoute dessus de la salade, des dés de poulet puis un peu de salade de nouveau, un qui installe le tout joliment sur une assiette. On peut aussi préférer ouvrir le pain délicatement en deux pour former une poche dans laquelle on glissera les ingrédients.

Et voilà le travail :

p'tit poulet qui l'fait

Et c’était bien bon. La preuve : on n’entendait plus que la musique !

(Euh… je précise qu’il y avait un joli dessert qui les attendait ensuite au frigo, les pôv’ gars, quand même, z’ont pas eu que ça à se mettre sous la dent, mais ça c’est une autre histoire !)

 
6 commentaires

Publié dans la rubrique A table

 

Mots-clés : , , , , ,

Vous en pensez quoi ?

 

 
  1. Vali

    28 janvier 2007 at 21:54

    Hummmm, simple et efficace. Et avec un peu de sumac ??? ça donnerait quoi ?

     
  2. Bibi

    28 janvier 2007 at 22:15

    Avec du sumac ? Dans la sauce de salade, oui, sûr, pour accentuer le caractère citronné. Mais à la cuisson avec les échalotes et le poulet… je le sens moins. Tiens, je vais essayer, je vous dirai.

     
  3. Requia

    29 janvier 2007 at 20:55

    Je vote aussi pour le sumac dans la sauce de salade (en tout cas moi j’adore). Voila une superbe recette pour un prochain soir de flemme. bon je n’ai pas d’ado sous la main (6 ans et 15 mois c’est trop jeune, non ?) mais je mettrais à contribution le mari !

     
  4. Cathy

    5 février 2007 at 05:08

    je garde précieusement l’idée pour un dimanche sor, je pense que ça plairait à la maison et je suis comme toi, j’ai toujours de bon blancs de poulet dans mon congélo !

     
  5. Adèle

    21 février 2007 at 20:03

    Je suis en pleine période de flemme aigue… je sens que je vais l’adopter ton petit poulet!

     
  6. leonine19

    26 février 2007 at 11:40

    hmm, j’aime beaucoup cette recette!