Instagram Facebook Twitter
 

Le cake (épicé) de la Mamie de Daniel

25 Jan 2010

Du bon, du moelleux, du réconfortant. Voila exactement ce dont nous avions envie ici ce week-end. Alors quand en plus une de mes clientes m’a demandé si je n’avais pas une recette d’un bon cake aux fruits, j’ai repensé à celle-ci, planquée dans mon vieux cahier depuis… pfff… longtemps !

C’est une vieille recette et c’est une bonne recette : les fruits et les raisins ne tombent pas au fond et c’est facile à faire. A l’origine, preuve de l’âge de la recette, il fallait mettre du kirsch ; est-ce qu’on sait encore ce qu’est le kirsch ? Est-ce qu’on a encore ça dans ses placards ? Alors j’ai mis un peu d’eau de fleur d’oranger et un peu de rhum. Mais s’il y a du kirsch dans votre maison… ben, mettez du kirsch !

Après dégustation, je pense qu’on pourrait peut-être alléger un peu en beurre et un peu en sucre. En fait, je n’en suis même pas sûre : c’est tellement bon comme ça !

Le cake (épicé) de la Mamie de Daniel

Pour un moule à cake de 30 cm, j’ai utilisé :

  • 4 oeufs
  • 175 g de sucre
  • 175 g de beurre
  • 300 g de farine
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 sachet de levure (à gâteaux)
  • un bouchon d’eau de fleur d’oranger
  • un bouchon de rhum
  • 100 g de raisins secs (même pas trempés !)
  • des fruits confits coupés en très petits dés (là : de l’angélique, du melon, de la clémentine) : à peu près 250 g
  • une vingtaine de cerises confites (coupées en deux ou laissées entières)
  • 1 cuillère à café de gingembre moulu
  • 1 cuillère à café de cannelle moulue

Mélanger le sucre et les raisins ensemble. Faire fondre le beurre et l’ajouter. Puis les oeufs, un à un, en battant vigoureusement après chaque ajout. Ensuite, c’est le our du sucre vanillé, du gingembre, de la cannelle, du rhum et de la fleur d’oranger.
Incorporer alors les fruits confits en mêlant bien le tout. Enfin, la farine et la levure, ensemble.
Tapisser le moule à cake de papier de cuisson (astuce en passant piquée à Jamie Oliver, froissez le morceau de papier et passez-le quelques instants sous le robinet et secouez le pour enlever l’eau, ça devient un jeu d’enfant de tapisser le moule !)
Mettre à four doux (160 ° ou entre 5 et 6 si vous avez un thermostat à numéro).
Essentiel… Ne pas ouvrir pendant la cuisson et ne pas ouvrir pendant la demi-heure qui suit : cela l’empêcherait de monter.

Pour les fruits confits : je préfère utiliser des fruits confits entiers que je coupe en très petits cubes car ils sont de meilleure qualité et que l’angélique a une saveur délicieuse. Mais si vous n’en avez pas, utilisez un mélange tout prêt et mettez un peu plus de raisins et un peu plus de cerises.
Gardez-le bien emballé, il se conservera très bien plusieurs jours.

Mais ça m’étonnerait que vous le laissiez tranquille pendant plusieurs jours !… Nous en tout cas, on n’a pas réussi ! Et j’ai eu une pensée pour la Mamie de Daniel à chaque bouchée.

 
Pas encore de commentaire

Publié dans la rubrique A table

 

Mots-clés : , , , , , ,

Vous en pensez quoi ?