RSS FaceBook Twitter
 

Les carottes, ça rend aimable et ça fait les cuisses roses …

01 fév 2010

L'orange : le fruit. L'orange : la couleur

Le coup de l’amabilité et des cuisses roses, j’ai entendu ça toute mon enfance !
Surtout quand je n’avais pas envie de finir mon assiette… Comme si j’allais avoir un caractère de chien et des cuisses blafardes si je ne mangeais pas mes carottes… Le fait est que les carottes étaient tristes. Ramollies par une sauce trop vinaigrée, fadasses au sortir d’une cuisson à l’eau, franchement ça ne faisait pas envie (pardon Maman…).
Mais aujourd’hui tout a changé. La preuve : je ne pourrais plus me passer de carottes râpées. Je les utilise de mille façons et pour me plaire il faut juste qu’elles soient bonnes et bien traitées (par moi, pas par le producteur !). Ici, c’est ma recette 100 % orange : de belles carottes, du jus d’orange et du gomasio au curcuma. J’ajoute encore un peu de cumin à l’assaisonnement parce qu’il s’entend particulièrement bien avec nos belles racines. Le gomasio ? C’est, à la base, un mélange de sésame et de sel. J’en avais rentré la recette sur Marmiton il y a longtemps (2004, pfff !). Et c’est là. Je m’amuse depuis à ajouter à cette recette de base des épices ou des herbes au gré de mes fantaisies et des découvertes faites ici ou là, que ce soit du piment d’Espelette ou du curcuma, comme aujourd’hui.

Gomasio et curcuma s'entendent comme larrons en foire...

Les carottes qui rendent aimables et font les cuisses roses
Pour 4 convives grognons et blêmes de la cuisse

  • Des carottes (4 grosses ou 6 moyennes, une botte si c’est la saison )
  • 5 cuillères à soupe de jus d’orange
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 1 cuillère à café de cumin
  • gomasio au curcuma, à volonté

Râper les carottes : au robot pour les pressés qui ont peur de se couper, à la râpe à légumes pour ceux qui sont équipés très simplement, à la mandoline pour ceux qui en ont une et n’ont peur de rien.
Préparer la sauce : mélanger le jus d’orange, l’huile et le cumin.
Assaisonner les carottes râpées avec cette sauce et laisser reposer si vous avez le temps pendant une demi heure.
Si vous êtes pressé, c’est bon quand même.
Une volée de gomasio au moment de servir et le petit pot sur la table afin que chacun puisse en rajouter à son goût.
Je n’ajoute pas de poivre, j’aurais peur que ça casse ces saveurs délicieusement simples. A vous de voir…


Les carottes vitaminées d'Alibibi

Pour finir, la séquence spéciale « compétition et culture ».  « Quand le sucré s’invite chez le salé », c’est le nom d’un jeu qui tourne parmi les fondus de cuisine et dont l’édition actuelle a pour thème « l’orange ».
L’important, c’est de participer, non ? Alors, zou, j’ai envoyé ma participation avec cette belle salade : carotte plus orange, on ne peut faire plus dans la tonalité !
Si vous voulez voir à quoi ça ressemble et piocher des idées, c’est là, chez Mamina.

 
3 commentaires

Publié dans la rubrique A table

 

Mots-clés : , , , , , ,

Vous en pensez quoi ?

 

 
  1. clotilde chamberland

    5 février 2010 at 10:32

    Française expatriée au Portugal pour cause de passion mais qui reste avant tout attachée à ses racines… la famille et la cuisine, surtout la mienne, qui suis une épicurienne des saveurs orientales.

     
  2. Bibi

    5 février 2010 at 17:25

    Bonjour Clotilde, bienvenue !

     
  3. alibibi » Blog Archive » Betterave, poisson, épices : un sacré trio !

    24 mars 2010 at 16:25

    [...] pour un carpaccio, et assaisonnez d’un filet d’huile d’olive et/ou de gomasio (j’en parle déjà là). Posez la mousse de poisson au centre de [...]