Instagram Facebook Twitter
 

Deci, delà… (11)

02 Avr 2010


Les épices améliorent les bienfaits du régime crétois

Le régime crétois, connu pour ses nombreux bienfaits sur la santé, peut encore être amélioré par l’ajout d’épices aux pouvoirs antioxydants. C’est la conclusion de chercheurs espagnols dont les travaux ont été publiés dans l’édition de janvier-février de Flavour and Fragrance Journal.
Clous de girofle, origan, romarin, sauge et thym sont dotés de propriétés antioxydantes élevées qui pourraient avoir des effets bénéfiques sur la santé.
Alors profitez de leurs bienfaits ! Préparez-vous de l’huile aromatisée avec du romarin et du thym, usez et abusez de l’origan sur vos poissons et salades printanières. Quant aux clous de girofle, pensez à en ajouter dans vos marinades par exemple ou dans vos bouillons maison. Bonnes nouvelles, non ?
Source : Flavour and Fragrance

Se soigner au naturel, le thème du numéro spécial de l’Express cette semaine
L’hebdomadaire l’Express consacre cette semaine un dossier complet à la santé « au naturel » avec un numéro spécial. La méditation, le sport, les cures thermales sont abordées au même titre que les plantes. Un petit livre vert « Les plantes qui soignent » est vendu avec le magazine. Entre autres, on y parle des bienfaits du curcuma, du gingembre, du piment de Cayenne comme du thé. Dommage qu’on n’y explique pas davantage comment les utiliser… Ça me laisse de quoi faire !
Source : L’Express

Junk food = drogue. Qui sont les dealers ?
Deux scientifiques de l’Institut de recherche Scripps en Floride ont mené une étude qui montre que la consommation compulsive de « junk food » déclenche dans le cerveau des mécanismes similaires à ceux entraînés par la dépendance à la drogue, du moins chez les rats.
La junk food ? C’est la nourriture que l’on trouve dans les chaînes de restauration rapide (ou dans de nombreux frigos…) et qui nous vient tout droit des US : les hamburgers, les pizza, les frites, les sodas, les desserts très sucrés et bourrés de matières grasses…
Les drogues dont il est question ? Cocaïne et héroïne. Les drogues « dures ». Ça rigole pas.
Démonstration. Cinq jours après avoir bénéficié d’une quantité illimitée de ce type de nourriture très riche en calories, les rongeurs tests ont perdu tout contrôle sur leur comportement alimentaire et sont devenus totalement dépendants. Ils sont alors très rapidement devenus obèses et devaient manger plus que les autres avant de pouvoir s’arrêter.
Pire encore, dans une expérience dite de « récompense » et de « punition », les rats « accros à la junk food » mettaient beaucoup plus de temps à ressentir des stimuli de plaisir et continuaient à manger alors même qu’ils recevaient des électrochocs.
Ces gros rats obèses étaient victimes des mêmes désordres fonctionnels que les toxicomanes !
On est soudain bien loin du monde des bisounours, des gentils clowns et des goûters pour nos chères petites têtes blondes…
Source : The Scripps Reseach Institute

 

 
3 commentaires

Publié dans la rubrique Mon semainier

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,

Vous en pensez quoi ?

 

 
  1. paul

    22 novembre 2010 at 13:30

    épices: les clous de girofle s’opposent aux propriétés médicinales du curcuma et inversement. il faut le savoir. tous les mélanges ne sont pas les bienvenus. sans parler du résultat au niveau goût! il faut quand même que ça soit bon! donc ne pas mélanger tout et n’importe quoi et en n’importe quelles proportions.

     
  2. Bibi

    22 novembre 2010 at 16:38

    Ce que vous dites sur les propriétés médicinales du clou de girofle qui annihileraient celles du curcuma me surprend beaucoup. Quel dommage que vous n’ayez pas cité de source car je n’en ai jamais entendu parler et n’ai jamais rien lu dans ce sens et je serais très intéressée d’en savoir plus à ce sujet.
    D’accord avec vous sur le goût ! Mais, « ne pas mélanger tout et n’importe quoi dans n’importe quelles proportions » correspond pour moi à ce qui amène les gens à ne pas oser utiliser les épices, et c’est dommage. Le nombre de fois où des clientes me disent qu’elles ne savent pas, qu’elles ont peur de se tromper… Et le nombre de fois où je leur réponds : « osez, amusez-vous, essayez ! Tel mélange ne vous plaît pas ? Bah la prochaine fois vous tenterez une autre association. Et puis surtout goûtez et faites confiance à vos papilles ! »
    Après tout, il n’y a pas mort d’homme 😉

     
  3. jean pierre guthans

    12 mars 2015 at 16:37

    merci!!