Instagram Facebook Twitter
 

Deci, delà… (14)

06 Août 2010

Alibibi a décidé d’épicer son blog un peu plus
Vous ne pouvez avoir raté cette incongruité qui ne doit rien à la superstition ni à la flemmardise : ma chronique hebdomadaire est restée bloquée au chiffre… 13 ! Non, la raison en est plus simple. J’ai travaillé à revoir les fondations de mon site pour me donner les moyens de le faire progresser plus vite et mieux. Je passe vite sur les aspects techniques qui ont été revus de fond en comble, je ne vous fais pas non plus l’injure de vous faire remarquer que son aspect général a été enrichi et que sa largeur a été étendue, et j’en viens au cœur du sujet : le contenu.

Pour commencer, une « boîte à épices » et les « sachets d’Alibibi »…
Nous avons mis en place une nouvelle rubrique qui va nous permettre de mieux mettre en lumière la liste des épices. Allez faire un tour dans la Boite à épices, vous allez voir qu’elle se remplit. Et ce n’est qu’un début…
Les sachets d’Alibibi – chacun réunissant une recette et toutes les épices nécessaires à sa réalisation ont fait leur apparition sur la toile. Ils sont destinés tout autant à ceux et celles qui veulent découvrir l’usage des épices en réalisant des recettes simples à la maison, sans risques, qu’aux gens qui sont pressés et cherchent à se simplifier la vie. Ils me sont également souvent demandés pour faire des petits cadeaux de table ou pour offrir à une hôtesse à la place du traditionnel bouquet de fleurs. Bientôt, celles et ceux qui sont trop loin pour les acheter sur notre marché pourront les commander en ligne. Et nous ne nous limiterons pas à ça…

Et pour rester branchés…
Vous pouvez aussi plus facilement vous abonner à notre site (flux RSS), à notre compte twitter ou à notre page FaceBook.
Et bientôt je vous ferai la surprise de nouvelles rubriques… Bon, assez parlé de moi, passons aux nouvelles du monde des épices.
Source : Alibibi

Le plat national britannique en danger : qui va préparer le poulet au curry ?
Le poulet au curry a chaud aux plumes en Grande-Bretagne. La réduction des quotas d’entrée des immigrés non-européens risque en effet d’avoir des répercussions sur la filière des traiteurs indiens. L’importance de cette filière et de sa cuisine est telle qu’en 2001, le poulet tikka masala avait été qualifié de « véritable plat national du Royaume-Uni » par Robin Cook, l’ancien ministre travailliste des Affaires étrangères. Les nouvelles mesure du gouvernement actuel en matière d’immigration inquiètent beaucoup la profession. L’association des Travailleurs Bangladais qui représente 12 000 restaurants et 100 000 restaurants est très préoccupée par les recrutements à venir qui risquent de ne pouvoir trouver de salariés compétents.
Source : L’Express Styles

Coriandre et curcuma pour les bovins : moins de méthane pour la planète !
Le curry est en danger ? Des chercheurs anglais de Newcastle, voulant peut-être apporter une réponse à ce problème en cherchant à accélérer le mode de préparation des plats tout faits, ont décidé de donner des épices aux vaches. Coriandre et curcuma, comme dans le curry. Si la viande n’en a pas été parfumée pour autant, ils ont eu la surprise de découvrir que les vaches pré-aromatisées produisaient beaucoup moins de méthane, un gaz à effet de serre bien connu. Et pas qu’un peu : 40% de moins !
On le savait déjà pour les humains, le curcuma étant réputé faciliter la digestion, on le sait maintenant pour les vaches ! Le mécanisme impliqué repose sur l’action bactéricide des épices qui fabriquent le méthane. Selon ces chercheurs les résultats sont applicables à tous les ruminants. Bon, on ne sait pas encore ce qu’en pensent les vaches…
Source : Greenzer

Qui l’eut crû ? Le piment ferait baisser la tension artérielle !
Le piment bientôt prescrit par les médecins ? Le docteur Zhu Zhiming, de l’université de Chongqing (vous ne connaissez pas ? C’est la municipalité la plus peuplée du monde, 34 millions d’habitants tout de même…) est plutôt clair : « Nous avons constaté qu’à long terme la consommation de capsaïcine, l’un des composants les plus abondants dans les piments forts, pourrait réduire la pression artérielle chez des rats génétiquement hypertendus ».
Si des études antérieures avaient déjà identifié un lien entre la capsaïcine et la diminution de la pression artérielle, celle-ci est la première à examiner les effets à long terme de la capsaïcine… chez le rat hypertendu (un rat stressé ?). En fait, si la capsaïcine met le feu à la bouche, il détend les vaisseaux sanguins…
Les résultats sur l’animal doivent être confirmés chez l’homme grâce à l’analyse épidémiologique, ont indiqué les chercheurs. En fait, ils ont déjà une partie de la réponse. En effet, on a déjà constaté une différence entre l’hypertension artérielle des populations du Nord de la Chine (plus de 20%) et celles du sud-ouest (10-14%). Dans cette dernière région, les habitants consomment traditionnellement des aliments plus chauds et épicés, avec en particulier beaucoup de piments…
Source : Santé log

La vidéo de la semaine
Cette semaine, une vidéo… picnic !
Attention, risque de chute grave…

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=bTbG8zSBoso]

 
Pas encore de commentaire

Publié dans la rubrique Mon semainier

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous en pensez quoi ?