Instagram Facebook Twitter
 

Pignon de pin

07 Août 2010

Le pignon de pin est la graine à la coquille dure que l’on trouve sous chaque écaille du cône du pin parasol (pin pignon). Ce cône est appelé pomme de pin, parfois pigne. Ce n’est pas un fruit au sens strict (botanique) du terme.
Très riches en huile et très nutritifs, les pignons peuvent être mangés tels quels. Leur conservation doit être faite avec soin : ils rancissent rapidement s’ils ne sont pas stockés dans des récipients hermétiques et à l’abri de la lumière.
Les pignons sont utilisés en apéritif, dans la salade, ou en pâtisserie, pilés avec du miel. Les pignons et les raisins secs sont souvent utilisés en binôme pour parfumer des plats cuits en casserole, en terrine ou en tajine, pour agrémenter des volailles, des viandes ou des poissons. On les trouve aussi dans des recettes à base de légumes, comme les épinards à la catalane. En Tunisie, les pignons servent souvent à parfumer le thé à la menthe.
Il convient d’être très attentif à la provenance des pignons que vous achetez et ce n’est pas toujours très facile. En effet, les pignons importés d’Asie (Pakistan, Corée et surtout Chine), et pour une raison encore inconnue, posent un problème sanitaire. Ils provoquent chez la plupart des personnes qui les consomment une dysgueusie, c’est-à-dire une modification du goût donnant à tous les aliments ingérés une saveur amère et métallique. Cette affection est extrêmement gênante mais heureusement temporaire, de 2 jours à 2 mois tout de même. Les pignons récoltés en Europe, principalement en Espagne, n’ont pas ces effets secondaires. Ils sont toutefois sensiblement plus chers.

 
Pas encore de commentaire

Publié dans la rubrique Boite à épices

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , ,

Vous en pensez quoi ?