Instagram Facebook Twitter
 

Cumin ? Carvi ? J’ai enfin compris !

09 Déc 2010

Alibibi cumin ou carvi ? La réponse !Un client vient régulièrement nous acheter des graines de cumin. Un jour, pendant que je le sers, il me dit que c’est pour son frère qui habite en Alsace.
– Il n’en trouve pas là-bas, vous imaginez ça ?
– Ben, euh, vraiment, c’est incompréhensible…

Et nous de lui vendre du cumin pour l’exporter dans le pays où on l’utilise dans la choucroute et sur le fromage.
Mystère.
Et puis un jour, en mangeant une belle saucisse blanche nichée au milieu d’une non moins belle choucroute, je suis surprise par son arôme. Je dissèque ladite saucisse et trouve une graine de… carvi. Là, ma curiosité s’éveille, mais je n’ai toujours pas de réponse.

Il a fallu attendre cet automne et un long week-end à Munich, Oktober Fest oblige.

Tous les plats que nous avons mangés étaient annoncés au cumin. Et ils étaient au… carvi ! Car à l’est de Paris, enfin le grand Est, le cumin devient carvi et le cumin, le nôtre (accrochez-vous, il faut suivre), devient une spécialité exotique : le cumin oriental. Et tout s’éclaire.
Le cumin vient du bassin de la méditerranée orientale et se cultive de nos jours aussi bien au Maroc, en Iran et en Turquie qu’en Inde, en Chine et même en Amérique. Le carvi, lui, pousse bien en Europe et surtout aux Pays-Bas où il se plait particulièrement. Pas très étonnant qu’il soit très présent dans les cuisines d’Europe de l’Est, d’Allemagne et d’Autriche.
Pour conforter ma découverte, je suis allée regarder les sachets de graines à semer, sur le marché de Munich : que du carvi (« Carum carvi ») appelé cumin, et pas un seul cumin (« Cuminum cyminum ») !

Promis, la prochaine fois que mon client vient faire les courses pour son frère alsacien, je lui explique tout !

 
8 commentaires

Publié dans la rubrique Chroniques

 

Mots-clés : , , , , , , , ,

Vous en pensez quoi ?

 

 
  1. Ze Courlis

    10 décembre 2010 at 06:54

    Bonjour Alibibi
    je suis bien contente de connaitre enfin les noms latins, quand j’explique que le gouda au cumin est en réalité du gouda au carvi, on me regarde bizarrement. Pourtant, quand on croque une graine de chaque, on sent bien la différence de goût !

     
  2. marylène

    10 décembre 2010 at 08:28

    Promis, le jour où je monte à la capitale,je viens faire un tour devant ton étal. Tes explications me ravissent!

     
  3. Bibi

    10 décembre 2010 at 12:21

    Bonjour Ze Courlis qui fait de si belles photos,
    Mais oui, c’est la grande confusion ces deux graines-là ! Contente d’avoir pu t’aider dans tes explications…

     
  4. Bibi

    10 décembre 2010 at 12:23

    Avec plaisir Marylène. En plus, je crois que tu connais bien le quartier de mon marché… Et merci pour ce compliment qui me va droit au coeur !

     
  5. lili

    10 décembre 2010 at 14:44

    Ah merci, je comprends enfin! et comme dit Courlis, les noms latins expliquent tout ;o)

     
  6. Bibi

    10 décembre 2010 at 16:40

    A ton service Lili ! 😉

     
  7. olivia

    2 février 2015 at 18:32

    Bonjour,
    Je suis en pleine confusion !!! Je suis alsacienne (le carvi ne m est donc pas inconnu) et cherche à faire une mechouia tunisienne. Et oh surprise ! Ils me disent d y mettre 2 cc de CARVI ! je n y comprend plus rien… Je pense qu il s’agit de CUMIN ! merci d avance pour votre aide.
    Olivia

     
  8. Bibi

    2 février 2015 at 20:01

    Olivia,

    Pas de panique, il s’agit bien de carvi ! En effet, dans les pays du Maghreb on utilise bien les deux épices puisqu’elles ont des saveurs différentes et qu’on les y dissocie. Donc si on vous dit carvi pour une méchouia tunisienne, vous mettez du carvi.
    Maintenant, je comprends bien votre perplexité car en Alsace le carvi est appelé… cumin. Pour trouver du cumin en Alsace (comme en Allemagne) il faut demander du « cumin des prés » ou du « cumin oriental ». Ce qui veut dire, pour tous les autres, que quand on vous dit de mettre du cumin sur du Munster ou dans de la choucroute, vous devez mettre du… carvi !
    C’est simple, non ?