Instagram Facebook Twitter
 

C’est quoi les herbes de Provence ?

03 Mai 2011

J’ai réalisé dernièrement que « les herbes de Provence », ça veut tout et rien dire. Depuis « un truc mélangé pour mettre dans la ratatouille » à « herbes de Provence = thym + ? » la définition de ce mélange est assez aléatoire, voire même parfois mystérieuse.

Pour pallier cette lacune, un Label Rouge « herbes de Provence » a été homologué en son temps par décret paru au journal officiel le 13 Novembre 2003. L’AIHP, association interprofessionnelle, qui regroupe des entreprises de production, de transformation et de distribution des plantes aromatiques, a créé, avec le Label Rouge herbes de Provence, la première recette pour le mélange herbes de Provence, de qualité supérieure et précisément défini dans sa composition : 26% d’origan, 26% de sarriette, 26% de romarin, 19% de thym et 3% de basilic.
Pour de plus amples informations, vous trouverez tout sur ce site : Source : Les herbes de Provence

Si ce label est la garantie d’un mélange testé et approuvé ainsi qu’un gage de qualité, on peut toujours s’amuser à varier cette composition et réaliser soi-même son mélange à partir d’herbes choisies. Par exemple, on peut y ajouter un peu de lavande, recette qui m’a été confiée par quelqu’un qui regrettait sa Provence natale et suivait à la lettre la recette qu’utilisait toujours sa grand-mère. De même, rien n’empêche d’y mettre un peu de serpolet si on en trouve, ou un peu de sauge.

Et on en fait quoi ? Bien sûr, on aromatise la ratatouille, les tians, le coulis de tomates et tous les plats qui rappellent le sud de la France. Les herbes de Provence se marieront également bien avec du lapin, des légumes rôtis au four, ou associées à un peu d’ail, de paprika et de curcuma pour donner de la saveur à des pommes de terre façon potatoes. Elles feront aussi merveille dans une pâte à tarte maison qui servira de base à une quiche salée ou une tarte aux légumes.

 
6 commentaires

Publié dans la rubrique Chroniques

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,

Vous en pensez quoi ?

 

 
  1. lilou

    6 mai 2011 at 13:16

    avec de la lavande? pas mal! ça donne envie d’essayer de se faire ses propres herbes de Provence!

     
  2. Bibi

    7 mai 2011 at 07:38

    Oui, c’est ça qui est intéressant ! précision avec la lavande : en mettre peu bien sûr, c’est très parfumé.

     
  3. René

    5 juin 2011 at 10:19

    Bonjour,
    Bravo pour votre blog et vos recettes. Je viens de trouver un autre site culinaire remarquable : de belles recettes de terroir classées par catégories d’aliments mais aussi un grand tableau très complet indiquant le mariage adéquat des aliments avec les épices et aromates. Voici le lien :
    http://spe.culinaires.free.fr/
    René

     
  4. Bibi

    5 juin 2011 at 19:52

    Bienvenue René, merci pour votre commentaire. Je viens d’aller voir le tableau dont vous parlez, effectivement c’est très intéressant. Est-ce votre blog ?

     
  5. pasrap

    27 décembre 2015 at 14:29

    Soyez un peu plus rigoureux. Le site http://www.herbes-de-provence.org/plantes-aromatiques-de-provence/label-rougel donne une recette différente d’herbes de Provence que celle dont vous faites mention. La recette « label rouge » ne contiens PAS de basilic selon votre site de référence. On aime bien ces épices ici dans notre pays de froid et de neige ….

     
  6. Bibi

    27 décembre 2015 at 17:26

    Je viens d’aller vérifier sur le lien que j’avais mis il y a 4 ans. Il semblerait que la composition ait été modifiée depuis. Je ne cite jamais de chiffres, surtout en citant mes sources, que j’invente en manquant… de rigueur.
    Cela dit la phrase « Le Produit «Herbes de Provence Label Rouge», tel qu’il est défini dans le cahier des charges, garantit de hautes qualités organoleptiques, une recette et une composition fixes, la traçabilité et la sécurité alimentaire attendues.
    Le mélange Herbes de Provence certifié est un mélange de thym, romarin, sarriette, origan et basilic séchés et mélangés dans les proportions suivantes : 19 % de thym, 27 % de romarin, 27 % de sarriette, 27 % d’origan. »
    me laisse bien perplexe. Le basilic y est indiqué comme base de mélange mais n’apparait plus dans les 100 % de la composition…