Instagram Facebook Twitter
 

Le Babi Kecap de Bibi, une recette sucrée-salée indonésienne

03 Fév 2014

Babi kecap d''AlibibiNon, ce titre n’est pas un exercice de diction ! Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, « kecap » en indonésien se prononce… « ketchap » ! D’accord, ce n’est pas évident pour nous autres européens…

Dans la recette traditionnelle, on utilise du kecap manis. C’est une sauce épicée et sucrée largement utilisée dans les repas indonésiens. Le problème est qu’il n’est pas facile d’en trouver chez nous. C’est pourquoi il est souvent conseillé de remplacer le kecap manis par une sauce soja sucrée, plus facile à trouver, et d’ajouter du sucre dans le plat. Il existe des solutions de remplacement plus élaborées. Je ne les ai pas encore essayées mais je suis sûre que cela va me prendre un jour, tout comme je l’avais fait avec mon expérience de harissa maison

À propos de sucre dans les recettes asiatiques, il est souvent indiqué d’utiliser du sucre de palme. Si on le trouve plus facilement que le kecap manis, ce n’est pas très simple non plus pour qui n’a pas de magasin asiatique près de chez soi. J’en ai déjà acheté pour tester mais je n’ai pas senti de grande différence par rapport à du sucre bien de chez nous. Peut-être que je ne sais pas bien m’en servir… Alors dans les recettes qui le mentionnent, je le remplace par du sucre Muscovado, un sucre de canne, brut, non raffiné, en provenance de l’Ile Maurice ou de la Réunion, parfois aussi appelé sucre noir.

Entrons dans le vif du sujet : le Babi kecap est un plat délicieux de porc pour qui aime les recettes sucrées-salées. Et pour les autres aussi…

Voilà donc ma version de Babi Kecap, mon « Bibi Kecap », vraiment facile  à réaliser.

Le Bibi Kecap d’Alibibi

Pour 3/4 personnes
Préparation : 15 minutes maximum
Cuisson : 30 minutes

  • 500 g. de filet mignon de porc
  • 1 gros oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 3 cm de gingembre frais
  • 30 g. de sucre muscovado
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja sucrée
  • Le jus d’un demi citron
  • 1 cube de bouillon de boeuf ou de volaille
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sarawak (poivre noir de Bornéo)

 

Hacher très finement l’oignon.
Ouvrir la gousse d’ail, pour enlever le germe, avant de la hacher ou de la presser.
Éplucher le morceau de gingembre et le râper.
Couper le filet mignon en petits morceaux.
Mélanger bien la viande avec l’oignon, l’ail et le gingembre.
Ajouter le sucre.
Faire chauffer l’huile d’olive dans une poêle ou un wok.
Verser la viande assaisonnée et faire revenir jusqu’à ce que l’oignon soit tendre et que la viande ait pris une belle couleur brune.
Ajouter un demi-litre d’eau, la sauce soja sucrée, le cube de bouillon émietté et le jus de citron.
Bien remuer, pour que tout soit bien mélangé, puis laisser mijoter à feu doux pendant 30 minutes.
Goûter pour rectifier l’assaisonnement avec un peu de sel si c’est nécessaire. Attention, la sauce soja et le cube de bouillon, tous deux naturellement salés, suffisent généralement.
Donner quelques tours de moulin de poivre Sarawak de Bornéo.
Servir avec un riz sauté.

Si vous n’avez pas de poivre Sarawak (et c’est dommage, c’est un très bon poivre noir aux arômes subtils), vous pouvez bien sûr utiliser un poivre noir classique. Si vous n’avez pas de sucre Muscovado, mettez du sucre de canne… normal !

Pour continuer dans les touches personnelles, j’ai agrémenté mon Bibi kecap d’un peu de citronnelle émincée parce qu’elle est très utilisée en Asie du Sud-Est. Et puis j’aime son goût et c’est plus joli ! Régalez-vous.

 
Pas encore de commentaire

Publié dans la rubrique A table

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , ,

Vous en pensez quoi ?