alibibi http://blog.alibibi.com Libérons les épices ! Mon, 07 Sep 2015 14:03:13 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.7.9 Un de mes meilleurs curry de poulet ! http://blog.alibibi.com/2015/03/09/un-de-mes-meilleurs-curry-de-poulet/ http://blog.alibibi.com/2015/03/09/un-de-mes-meilleurs-curry-de-poulet/#comments Mon, 09 Mar 2015 11:24:20 +0000 http://blog.alibibi.com/?p=4096 alibibi_curry_pouletDes curry, j’en ai fait beaucoup, j’en fais toujours et j’en ferai encore et encore !

C’est un plat simple finalement, rarement raté et que l’on peut réaliser de mille façons.

Celui-ci, a plusieurs avantages. Original par les ingrédients qui le composent et par sa préparation, il est également particulièrement savoureux. Il est tout à la fois, suave et relevé et sa sauce abondante lui permet de bien agrémenter le riz qui l’accompagne.Ses ingrédients ont différentes saveurs : sucré, salé, piquant, qui forment entre elles une alliance bien agréable.

D’ailleurs, c’est simple, dans ma longue liste de curry, il est l’un de ceux qui arrive en tête de liste !

Pour la poudre de curry à utiliser, j’en propose trois dans mes épices : un doux, un plus relevé et un troisième, dit « à l’ancienne ». En effet, il n’est pas broyé aussi finement que ceux que l’on trouve habituellement et ne se présente pas tout à fait comme une poudre. Il est de ce fait un peu plus « granuleux ». A ce jour, c’est le plus aromatique et le mieux équilibré que j’aie jamais dégusté et proposé. Il possède une grande finesse et ne dégage aucune amertume.

 UN DE MES MEILLEURS CURRY DE POULET

Pour 4 personnes
Préparation : 10 minutes
Cuisson : 20 minutes

    • 4 blancs de poulet fermier
    • 4 échalotes
    • 3 gousses d’ail
    • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
    • 1 grosse cuillère à soupe de curry à l’ancienne, un peu plus si vous aimez plus relevé
    • 2 cuillères à café de curcuma
    • 2 cuillères à soupe de nuoc-mâm
    • 2 cuillères à soupe de sucre muscovado, ou de cassonade si vous n’en avez pas
    • 1 boîte de lait de coco (200 ml)
    • Poivre de Sichuan

Emincer les échalotes, pas trop finement. Ouvrir les gousses d’ail en deux pour pouvoir enlever le germe et les émincer, ou les hacher au presse-ail si vous préférez.
Faire chauffer l’huile d’olive dans une cocotte et ajouter oignons et ail. Les faire revenir à feu moyen pendant 2 à 3 minutes.
Puis ajouter tous les autres ingrédients, sauf le poivre.
Laisser mijoter doucement pendant une vingtaine de minutes.
Sortir les blancs de poulet et les couper en grosses lanières.
Disposer les dans un plat ou à l’assiette, verser les échalotes et la sauce dessus. Donner quelques tours d’un moulin rempli de poivre de Sichuan. Le riz qui les accompagnera sera également nappé de sauce.

Pour plus de rapidité au moment de servir, vous pouvez également émincer vos blancs de poulet avant la cuisson, en petits morceaux. Vous réduirez également le temps de cuisson, en les laissant mijoter une quinzaine de minutes seulement.

 

Et voilà ! Je vous l’avais dit, c’est très facile à faire. Maintenant régalez-vous !

]]>
http://blog.alibibi.com/2015/03/09/un-de-mes-meilleurs-curry-de-poulet/feed/ 6
Le Babi Kecap de Bibi, une recette sucrée-salée indonésienne http://blog.alibibi.com/2014/02/03/le-babi-kecap-de-bibi-une-recette-sucree-salee-indonesienne/ http://blog.alibibi.com/2014/02/03/le-babi-kecap-de-bibi-une-recette-sucree-salee-indonesienne/#respond Mon, 03 Feb 2014 12:06:16 +0000 http://blog.alibibi.com/?p=4124 Babi kecap d''AlibibiNon, ce titre n’est pas un exercice de diction ! Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, « kecap » en indonésien se prononce… « ketchap » ! D’accord, ce n’est pas évident pour nous autres européens…

Dans la recette traditionnelle, on utilise du kecap manis. C’est une sauce épicée et sucrée largement utilisée dans les repas indonésiens. Le problème est qu’il n’est pas facile d’en trouver chez nous. C’est pourquoi il est souvent conseillé de remplacer le kecap manis par une sauce soja sucrée, plus facile à trouver, et d’ajouter du sucre dans le plat. Il existe des solutions de remplacement plus élaborées. Je ne les ai pas encore essayées mais je suis sûre que cela va me prendre un jour, tout comme je l’avais fait avec mon expérience de harissa maison

À propos de sucre dans les recettes asiatiques, il est souvent indiqué d’utiliser du sucre de palme. Si on le trouve plus facilement que le kecap manis, ce n’est pas très simple non plus pour qui n’a pas de magasin asiatique près de chez soi. J’en ai déjà acheté pour tester mais je n’ai pas senti de grande différence par rapport à du sucre bien de chez nous. Peut-être que je ne sais pas bien m’en servir… Alors dans les recettes qui le mentionnent, je le remplace par du sucre Muscovado, un sucre de canne, brut, non raffiné, en provenance de l’Ile Maurice ou de la Réunion, parfois aussi appelé sucre noir.

Entrons dans le vif du sujet : le Babi kecap est un plat délicieux de porc pour qui aime les recettes sucrées-salées. Et pour les autres aussi…

Voilà donc ma version de Babi Kecap, mon « Bibi Kecap », vraiment facile  à réaliser.

Le Bibi Kecap d’Alibibi

Pour 3/4 personnes
Préparation : 15 minutes maximum
Cuisson : 30 minutes

  • 500 g. de filet mignon de porc
  • 1 gros oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 3 cm de gingembre frais
  • 30 g. de sucre muscovado
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja sucrée
  • Le jus d’un demi citron
  • 1 cube de bouillon de boeuf ou de volaille
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sarawak (poivre noir de Bornéo)

 

Hacher très finement l’oignon.
Ouvrir la gousse d’ail, pour enlever le germe, avant de la hacher ou de la presser.
Éplucher le morceau de gingembre et le râper.
Couper le filet mignon en petits morceaux.
Mélanger bien la viande avec l’oignon, l’ail et le gingembre.
Ajouter le sucre.
Faire chauffer l’huile d’olive dans une poêle ou un wok.
Verser la viande assaisonnée et faire revenir jusqu’à ce que l’oignon soit tendre et que la viande ait pris une belle couleur brune.
Ajouter un demi-litre d’eau, la sauce soja sucrée, le cube de bouillon émietté et le jus de citron.
Bien remuer, pour que tout soit bien mélangé, puis laisser mijoter à feu doux pendant 30 minutes.
Goûter pour rectifier l’assaisonnement avec un peu de sel si c’est nécessaire. Attention, la sauce soja et le cube de bouillon, tous deux naturellement salés, suffisent généralement.
Donner quelques tours de moulin de poivre Sarawak de Bornéo.
Servir avec un riz sauté.

Si vous n’avez pas de poivre Sarawak (et c’est dommage, c’est un très bon poivre noir aux arômes subtils), vous pouvez bien sûr utiliser un poivre noir classique. Si vous n’avez pas de sucre Muscovado, mettez du sucre de canne… normal !

Pour continuer dans les touches personnelles, j’ai agrémenté mon Bibi kecap d’un peu de citronnelle émincée parce qu’elle est très utilisée en Asie du Sud-Est. Et puis j’aime son goût et c’est plus joli ! Régalez-vous.

]]>
http://blog.alibibi.com/2014/02/03/le-babi-kecap-de-bibi-une-recette-sucree-salee-indonesienne/feed/ 0
Et si le cacao aidait à lutter contre les kilos en trop ? http://blog.alibibi.com/2014/01/27/et-si-le-cacao-aidait-a-lutter-contre-les-kilos-en-trop/ http://blog.alibibi.com/2014/01/27/et-si-le-cacao-aidait-a-lutter-contre-les-kilos-en-trop/#comments Mon, 27 Jan 2014 12:06:13 +0000 http://blog.alibibi.com/?p=4104 alibibi_cacaoCe serait quand même LA bonne nouvelle, non ?

Il semblerait bien que cela soit possible ! C’est en tout cas ce que suggèrent des chercheurs de l’université de Pennsylvanie dans un article du European Journal of Nutrition. Le cacao pourrait limiter l’inflammation et le diabète liés à l’obésité.

On parle bien là du cacao, le pur. En effet, le chocolat est réalisé avec du beurre de cacao et c’est donc gras. Mais la poudre de cacao, qui est directement issue de la fève de cacao, est très pauvre en calories, en graisses et en sucres. Mieux, elle est riche en fibres et contient des flavonoïdes, connues pour être de puissants antioxydants.

Alors, le cacao, une bonne solution pour maigrir ? À valider, car l’étude qui tendrait à le démontrer a été, pour l’instant, effectuée uniquement… sur des souris ! Toutefois, elle a mis en évidence qu’une complémentation en cacao (qui serait équivalente pour un homme à 10 cuillérées à soupe de poudre de cacao par jour, soit 4 ou 5 tasses de cacao chaud) apporterait un certain nombre de points positifs : prise de poids diminuée de 15,8 % et  une baisse de 55 % des lipides éliminés dans les selles. Bon, d’accord, ce dernier point n’est pas très ragoûtant mais quand même 55 % de lipides en moins, ce n’est pas négligeable ! Les chercheurs ont également noté chez ces braves petites souris une diminution du taux d’insuline dans le sang de 27 % et celui des triglycérides du foie de 32 %.

Tout ça me donne bien envie de reprendre un peu de cacao chaud ! Ou peut-être de refaire mon gâteau au cacao. Tiens, c’est une idée, je vous quitte tout de suite !

Alibibi-gateau-cacao-epices

 

Source

Gu Y, Yu S, Lambert JD. Dietary cocoa ameliorates obesity-related inflammation in high fat-fed mice. Eur J Nutr. 2013 Mar 15.

]]>
http://blog.alibibi.com/2014/01/27/et-si-le-cacao-aidait-a-lutter-contre-les-kilos-en-trop/feed/ 2
Boeuf bengali, délicatement relevé et adouci au yaourt http://blog.alibibi.com/2014/01/17/boeuf-bengali-delicatement-releve-et-adouci-au-yaourt/ http://blog.alibibi.com/2014/01/17/boeuf-bengali-delicatement-releve-et-adouci-au-yaourt/#comments Fri, 17 Jan 2014 12:23:59 +0000 http://blog.alibibi.com/?p=3847 Boeuf bengaliCe bœuf Bengali, voilà une recette que j’aime beaucoup. Elle est délicieuse et extrêmement simple à mettre en œuvre.

L’ingrédient principal en est le boeuf haché, qu’on peut même choisir à 5 % de matières grasses pour un résultat diététique.

Sa réalisation prend 45 minutes, ce qui  n’en fait donc pas une recette « express ». Toutefois, la préparation est très rapide : seule la cuisson est longue car elle se fait en deux fois vingt minutes. Alors, comme toujours, on peut faire autre chose en même temps !

C’est un plat dont on me demande souvent la recette. Ce sera sans doute aussi votre cas quand vous la préparerez…

Son originalité et la richesse de ses saveurs en feront le délice de vos papilles et de celles de vos convives… Ne vous en privez pas !

 

Boeuf bengali, délicatement relevé et adouci au yaourt

Pour 6 personnes
Préparation : 10 minutes maximum
Cuisson : 40 minutes

    • 750 g. de bœuf haché maigre
    • 4 oignons
    • 2 gousses d’ail
    • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
    • 1 grosse cuillère à soupe de curry, à l’ancienne ou Madras
    • 1 cuillère à café de curcuma
    • 1 cuillère à soupe de farine
    • 2 cuillère à café de sel
    • 1/2 cuillère à café de cardamome
    • 1 cube de bouillon de bœuf, bio de préférence
    • 375 ml d’eau
    • 6 cl de vinaigre
    • 100 g. de raisins secs, les petits sultanas sont parfaits pour cette recette
    • 30 g. de pignons
    • 60 g. de pistaches émondées
    • 1 yaourt et demi
    • Quelques tours de moulin à poivre

Emincer les oignons. Ouvrir les gousses d’ail en deux pour pouvoir enlever le germe et les hacher.
Faire chauffer l’huile d’olive dans une cocotte. Ajouter le bœuf haché et le faire cuire quelques minutes pour qu’il soit saisi. Le sortir de la cocotte et le laisser en attente.
Dans la même cocotte, faire revenir les oignons et l’ail puis les laisser cuire pendant une vingtaine de minutes à feu doux, pour qu’ils blondissent sans brûler.
Pendant ce temps, dans un bol, mélanger farine et sel. Poivrer généreusement.
Préparer tous les autres ingrédients pour qu’ils soient prêts à être incorporés dans la cocotte.
Ajouter d’abord le curry et le curcuma, remuer et laisser cuire doucement pendant 1 à 2 minutes.
Puis ajouter le contenu du bol farine/sel/poivre, en mélangeant bien.
Ensuite, incorporer cardamome, cube de bouillon, en l’émiettant, eau, vinaigre, raisins secs et enfin la viande que vous aviez mise de côté.
Bien remuer, couvrir et laisser mijoter pendant 20 minutes.
Pendant ce temps, torréfier (c’est-à-dire sans matière grasse) les pignons quelques minutes dans une poêle : ils ne doivent pas brûler ! Les ajouter à la préparation ainsi que les pistaches.
Servir dans des assiettes en les nappant chacune de 3 ou 4 cuillères à soupe de yaourt.

L’idéal, c’est de les accompagner de riz basmati. J’ai déjà utilisé du boulghour, c’était très bien aussi !

Quelques précisions
Émonder ou monder : les deux termes sont utilisés en cuisine. Il s’agit d’enlever la peau d’un aliment comme les tomates, les amandes ou autre. Pour les pistaches, je vous conseille de les acheter déjà émondées car ce n’est pas une mince affaire que de le faire soi-même !
Je fais souvent revenir les oignons rapidement. Néanmoins, j’ai découvert le principe d’une cuisson longue, à feu doux, grâce à une amie indienne. Elle m’a expliqué que ça donnait au plat un goût incomparable et qu’elle faisait toujours de la sorte dans toutes ses préparations traditionnelles, curry et autres. J’ai essayé et j’ai adopté cette cuisson pour tous mes plats d’inspiration orientale. Délicieux !

]]>
http://blog.alibibi.com/2014/01/17/boeuf-bengali-delicatement-releve-et-adouci-au-yaourt/feed/ 2
Découvrez le poivre du Sichuan… vert http://blog.alibibi.com/2013/04/25/decouvrez-le-poivre-du-sichuan-vert/ http://blog.alibibi.com/2013/04/25/decouvrez-le-poivre-du-sichuan-vert/#respond Thu, 25 Apr 2013 14:36:38 +0000 http://blog.alibibi.com/?p=4048 Le poivre du Sichuan, ou baie de Sichuan, est une épice asiatique tirée de la coque des baies de petits arbres (de 2 à 4 mètres), très épineux, qui appartiennent à la famille des Rutacées (comme les agrumes), du genre Zanthoxylum (littéralement, en grec : « bois jaune »).

En fait, comme c’est souvent le cas avec les épices, ce « faux poivre » a différentes origines géographiques et est issu de variétés d’arbres diverses. Par exemple, au Japon, il prend le nom de poivre Sancho. Le plus courant est le Zanthoxylum piperitum.

Marco Polo en a rapporté dès le XIIIème siècle à Venise. Parvenu chez nous, il a bénéficié d’un surcroît de notoriété au milieu du XIXème sicle. C’est pourquoi, on le trouve dans de nombreux jardins en France où on lui a donné le joli nom de clavalier. L’impératrice Joséphine en avait même fait planter deux dans le jardin du château de la Malmaison. Mais rares sont ceux qui aujourd’hui savent qu’on peut utiliser sa baie : taillé, le clavalier sert la plupart du temps de « bordure de défense », en raison de ses épines.

Le « Sichuan » n’est donc pas un poivre à proprement parler, mais qu’à cela ne tienne… On adore !
En cuisine, on ne doit utiliser que l’écorce des baies dont on retire les graines noires, dures et amères. Il est préférable de ne pas le faire chauffer : privilégiez un tour de moulin en fin de cuisson ou sur l’assiette.

Cette épice est assez piquante, voire un peu anesthésiante sur la langue. Sa saveur unique est légèrement camphrée et doucement citronnée.

Son utilisation est courante au Sichuan (province chinoise), au Tibet, au Bhoutan, en Corée, au Japon et, de plus en plus, dans la cuisine française. À noter : le poivre du Sichuan est un des composants du mélange « cinq parfums », appelé également « cinq épices ».

Il est tout indiqué avec la viande, les pâtes, les soupes. On peut l’associer avec l’anis étoilé, le gingembre ou le piment rouge. Au Japon, traditionnellement, on le mélange souvent avec du sel pour en faire un condiment parfumé.

Voilà pour le poivre du sichuan, celui qui nous est le plus connu et que l’on trouve habituellement., avec une écorce rouge vif à maturité qui brunit en mûrissant.

Pour aller plus loin, nous vous proposons d’en découvrir une autre variété, dernier fleuron de notre sélection de poivres d’exception : le « poivre vert du Sichuan ». C’est le clavalier à feuilles de Schinus, ou Zanthoxylum schinifolium. Son parfum est plus doux, plus fruité, voire fleuri, avec des tonalités proches du jasmin… Déjà plus présent en arôme, ce sera un ravissement pour vos papilles.

Quelques idées d’utilisation glanées ci et là : un petit tour de moulin sur du fromage de chèvre, en infusion avec un bouillon de fruits de mer pour relever des poissons blancs ou des coquillages, en complément d’un sirop accompagnant des fruits rouges…

Essayez-le vite et régalez-vous !

]]>
http://blog.alibibi.com/2013/04/25/decouvrez-le-poivre-du-sichuan-vert/feed/ 0
Meilleurs voeux ! http://blog.alibibi.com/2013/01/01/meilleurs-voeux/ http://blog.alibibi.com/2013/01/01/meilleurs-voeux/#respond Tue, 01 Jan 2013 17:49:03 +0000 http://blog.alibibi.com/?p=4007

 

]]>
http://blog.alibibi.com/2013/01/01/meilleurs-voeux/feed/ 0
Les ateliers d’Alibibi sont ouverts ! http://blog.alibibi.com/2012/11/21/les-ateliers-de-l-ecole-des-epices-d-alibibi/ http://blog.alibibi.com/2012/11/21/les-ateliers-de-l-ecole-des-epices-d-alibibi/#comments Wed, 21 Nov 2012 10:39:54 +0000 http://blog.alibibi.com/?p=3971 Atelier de l'École des épices d'AlibibiEnfin ! Les ateliers d’Alibibi ont démarré !

Depuis presque 10 ans que je vis le nez dans les épices, j’ai entendu toutes sortes de demandes de la part de mes clients. La plus courante, bien sûr, portait sur leur utilisation : « J’adore les épices… mais ne sais pas quoi en faire ! Mais, immanquablement, quand je commençais à leur raconter les épices et leur utilisation, ils m’interrompaient : « Vous ne donnez pas de cours pour apprendre à s’en servir ? », « Vous n’avez pas envie d’écrire un livre sur les épices ? »
Alors, je répondais tout aussi immanquablement : « Moi, mais, heu… Non. Enfin si, peut-être. J’y pense. Je vous tiens au courant… »

D’un autre côté, sans doute grâce à l’engouement pour la cuisine suscité tant par de nouveaux magazines que des émissions de télé spécialisées, j’ai commencé à avoir des demandes pour tel ou tel produit difficile à trouver et qui devait certainement entrer dans les ingrédients indispensables d’une recette. Si je ne peux tout avoir sur mon stand sur le marché de Suresnes (déjà plus de 250 références tout de même !), je connais les fournisseurs auprès de qui je peux tout (ou presque…) me procurer. J’ai tout naturellement proposé à ces clients « avertis » de me passer commande pour des produits introuvables ou pour des mélanges spéciaux, que je leur préparais à leurs demandes.

C’est ainsi que j’ai créé mes « Sachets recette » : dans chacun, des recettes simples à faire accompagnées de toutes les épices permettant de les réaliser. Cuisinières aguerries comme néophytes s’en régalent et viennent m’en reprendre, pour elles ou… pour offrir !

C’est tout cela qui m’a décidé à fonder l’École des épices.
Un bien grand mot pour un bien beau projet déjà bien vivant : le premier « atelier » de l’École des épices vient de se dérouler » et plusieurs autres sont d’ores et déjà programmés…

Les ateliers, je les ai conçus comme un prolongement « cocoon » de mon stand sur le marché : répondre aux questions, faire sentir et découvrir, faire goûter, déguster, essayer une ou deux astuces express pour illustrer le fait que les épices peuvent rehausser tous les plats, même les plus anodins et, surtout, s’utiliser de façon très simple, très ludique. Et terminer par des prises de commande tranquilles, afin de simplifier la vie de tout le monde et de pouvoir très vite mettre en œuvre ce que l’on a découvert.
Les premiers participants ont validé le concept en désirant organiser d’autres ateliers, tout de suite… chez eux ! Donc, c’est parti…

Le principe ? Un atelier/vente à domicile. Vous réunissez quelques ami(e)s intéressé(e)s et je viens chez vous. Cela dure environ 2 heures, 2 heures et demi. Vous ne vous occupez de rien. J’ai besoin d’une table, pour rendre accessible à tous quelques exemples de produits : épices, compositions, sachet recettes… Je livre les commandes chez vous, dans un délai maximum de 8 ou 10 jours, selon les demandes et le stock disponible. Et bien sûr, en tant qu’organisateur de l’atelier, vous recevez un cadeau… Alors, à quand le prochain chez vous ?

Pour en savoir plus, contactez-moi, bien évidemment, ou rendez-vous là : www.ecole-des-epices.fr où je donne un peu plus détails.

 

]]>
http://blog.alibibi.com/2012/11/21/les-ateliers-de-l-ecole-des-epices-d-alibibi/feed/ 2
Alibibi au salon Nature et Jardins à Rueil les 28 et 29 septembre http://blog.alibibi.com/2012/09/22/alibibi-sera_au_salon_nature_et_jardins_a_rueil_les_28_et_29_septembre/ http://blog.alibibi.com/2012/09/22/alibibi-sera_au_salon_nature_et_jardins_a_rueil_les_28_et_29_septembre/#comments Sat, 22 Sep 2012 16:30:49 +0000 http://blog.alibibi.com/?p=3943 Alibibi, au salon nature et jardinComme tous les ans fin septembre, je serai au salon Nature et Jardins à Rueil-Malmaison.

Il se tiendra les 28 et 29 septembre prochains, dans le parc de Bois Préau. Nature et Jardin c’est plus de 10 000 visiteurs, 180 exposants, des pépiniéristes, des paysagistes, des artisans, des gourmandises et des senteurs… comme les délices d’Alibibi et ses épices !

Cette année encore, sur mon stand, on trouvera bien sûr des épices mais aussi des délices comme du gingembre confit, des fraises séchées, des cranberries (autrement dit des canneberges…), des loukoums et plein d’idées de cadeaux. Pour continuer, il y aura des poivres rares, du safran, des compositions autour des épices, des moulins à poivre vraiment performants (ce qui n’est pas le cas de tous…) et fabriqués en France avec des matières nobles, mes sachets recette… La plupart de mes trésors seront là !

Alibibi au salon, ce sont aussi des dégustations comme les biscuits de la joie de Sainte Hildegarde, de l’hypocras maison, un suave apéritif médiéval aux épices, ma compote des amoureux et certainement d’autres choses encore…

Si vous passez à Rueil ce week-end, venez nous voir ! Je serai ravie de vous rencontrer.

Une dernière chose, j’ai quelques invitations à disposition sur mon stand au marché de Suresnes. Demandez-les moi quand vous passez. Sinon, mettez-moi un commentaire ou un mail, si je peux vous en envoyer, je le ferai.

Pour vous y rendre depuis Paris en transports en commun : RER A, station Rueil-Malmaison puis le 144, un bus d’où vous descendrez  à Rueil Ville.

Si vous venez en voiture (il y a des parkings) : depuis le pont de Neuilly, suivre Rueil-Malmaison ou par l’A86, sortie Rueil-Malmaison à gauche direction Rueil centre.

 

]]>
http://blog.alibibi.com/2012/09/22/alibibi-sera_au_salon_nature_et_jardins_a_rueil_les_28_et_29_septembre/feed/ 2
Blancs de poulet, citron, gingembre et féta http://blog.alibibi.com/2012/09/18/blancs-de-poulet-citron-gingembre-et-feta/ http://blog.alibibi.com/2012/09/18/blancs-de-poulet-citron-gingembre-et-feta/#comments Tue, 18 Sep 2012 09:00:24 +0000 http://blog.alibibi.com/?p=3854 Poulet citron gingembre fetaCette recette, c’est une de mes bottes secrètes ! C’est succulent, c’est rapide, ça ne nécessite pas des courses compliquées : elle a tout pour me plaire.

J’aime quand ça va vite. Mais j’aime quand c’est bon. Et rien ne me fait plus plaisir que de poser sur la table un plat sympa avec lequel je ne me suis pas pris la tête et que j’ai fait en deux temps trois mouvements.

C’est le genre de petites recettes que je raconte à mes clients sur le marché, quand ils me demandent ce qu’ils peuvent faire de rapide avec mes épices. Mais très souvent aussi maintenant, ils me disent « Elle est sur votre site ? J’ai bien peur d’avoir oublié dès que je vais être rentré chez moi… ».

Je me suis donc dit que mes recettes express pourraient leur être utiles en les retrouvant ici et que ça rendrait bien service à d’autres !

Blancs de poulet, citron, gingembre et féta

Pour 2 personnes
Préparation : 10 minutes maximum
Cuisson : 15/20 minutes (suivant la puissance de votre four)

  • 2 blancs de poulet
  • 1 ou 2 citrons (suivant votre goût)
  • 1 demi-tranche de féta
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja
  • 1 grosse cuillère à soupe de miel
  • 1 cuillère à café de gingembre moulu
  • Un peu d’huile d’olive

 

Zester 1 citron très finement. Pour « zester », le « zesteur » est le meilleur outil, mais si vous n’en avez pas, il est toujours possible d’utiliser une râpe à trous fins.

Préparer la sauce dans un bol : le miel, puis la sauce soja et le gingembre. Bien mélanger le tout à la fourchette pour que tout soit bien amalgamé. Ajouter le jus d’un demi citron et un peu d’huile d’olive.

Disposer les blancs de poulet dans un plat à four. Parsemez-les généreusement de zestes de citron. Puis arroser le tout avec les deux tiers de la sauce.

Enfournez à 200 ° pour 15 à 20 minutes, selon votre four.

Pendant ce temps, couper la féta en tranches fines, les arroser du reste de sauce en les retournant pour qu’elles soient bien imbibées.

Quand la cuisson est terminée, disposer les morceaux de féta sur le poulet avec le reste de sauce  et, pour la touche finale, passer sous le grill 1 à 2 minutes, attention, ça va vite. La féta va fondre légèrement et la sauce va caraméliser…

Au moment de servir, parsemer de coriandre que vous aurez finement ciselée.

 

Tous les accompagnements sont possibles : du riz, des petits légumes (si on est très pressé, les sachets de chez Picard « légumes en brunoise » sont parfaits pour un plat vraiment express), une purée de patates douces…

Je l’ai servie avec chacun de ces accompagnements et c’était toujours bon !

 

]]>
http://blog.alibibi.com/2012/09/18/blancs-de-poulet-citron-gingembre-et-feta/feed/ 6
Une bonne nouvelle pour les amandes ! http://blog.alibibi.com/2012/09/12/une-bonne-nouvelle-pour-les-amandes/ http://blog.alibibi.com/2012/09/12/une-bonne-nouvelle-pour-les-amandes/#comments Wed, 12 Sep 2012 20:46:16 +0000 http://blog.alibibi.com/?p=3895 Sur mon étal au marché, j’entends souvent des clientes me dire : « j’adore les amandes mais je n’en mange pas parce que je surveille mon poids ».

L’argument est imparable et si on connaît les bienfaits des fruits oléagineux sur les lipides sanguins, ils ont mauvaise réputation en ce sens qu’ils sont gras…

Mais, bonne nouvelle, une récente étude américaine vient de démontrer que la perte de poids dans un régime hypocalorique avec ou sans amandes était sensiblement la même.

La cerise sur le gâteau, c’est que le groupe qui a ajouté des amandes à son alimentation présente une baisse significative de son taux de cholestérol et des triglycérides.

Et ils en mangeaient… 48 par jour !

Alors, si vous aimez les amandes, surtout ne vous en privez plus : entières, émondées, en poudre, effilées… du bonheur pour tous les gourmands.

 

Source : The American Journal of clinical nutrition

 

 

 

 

 

]]>
http://blog.alibibi.com/2012/09/12/une-bonne-nouvelle-pour-les-amandes/feed/ 3