Instagram Facebook Twitter
 

Sélection avec le mot-clé ‘safran’

Alibibi au salon Nature et Jardins à Rueil les 28 et 29 septembre

22 Sep 2012

Alibibi, au salon nature et jardinComme tous les ans fin septembre, je serai au salon Nature et Jardins à Rueil-Malmaison.

Il se tiendra les 28 et 29 septembre prochains, dans le parc de Bois Préau. Nature et Jardin c’est plus de 10 000 visiteurs, 180 exposants, des pépiniéristes, des paysagistes, des artisans, des gourmandises et des senteurs… comme les délices d’Alibibi et ses épices !

Cette année encore, sur mon stand, on trouvera bien sûr des épices mais aussi des délices comme du gingembre confit, des fraises séchées, des cranberries (autrement dit des canneberges…), des loukoums et plein d’idées de cadeaux. Pour continuer, il y aura des poivres rares, du safran, des compositions autour des épices, des moulins à poivre vraiment performants (ce qui n’est pas le cas de tous…) et fabriqués en France avec des matières nobles, mes sachets recette… La plupart de mes trésors seront là ! Cliquez ici pour voir la suite de cet article »

 
2 commentaires

Publié par Bibi dans Chroniques

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , ,

Blancs de poulet à l’orientale

03 Mai 2012

Alibibi blancs de poulet a l orientaleSur le marché, il m’arrive que des clients me disent à propos d’une épice : « très peu s’il vous plaît, c’est juste pour une recette et après je ne sais pas comment l’utiliser ». Alors, je ne peux m’empêcher de leur donner vite fait une ou deux idées de plats express pour les réutiliser. C’est toujours mon leitmotiv : oui, les épices donnent du goût, de la saveur et on n’est pas obligé d’être un grand chef pour les faire rentrer dans notre cuisine. Il n’y a qu’à oser ! Cliquez ici pour voir la suite de cet article »

 

Mots-clés : , , , , , ,

De la macreuse et des épices, un plat idéal pour un temps glacial

06 Fév 2012

Il fait froid. Quand le thermomètre descend en-dessous de zéro, j’ai toujours des envies de plats réconfortants, chauds, longuement mijotés et qui donnent l’impression qu’on va pouvoir affronter tous les éléments. Pot-au feu, daube, boeuf au carottes,  je ne pense plus qu’à ça…

Je consomme peu de viande rouge à la maison, peu de steacks, entrecôtes et autres faux-filets. Par goût et pour notre santé, je leur préfère les viandes blanches, plus maigres, et le poisson, sauf quand il s’agit de plats d’hiver…

Pour ceux-là, je choisis toujours de la macreuse. De tous les morceaux de boeuf à braiser, la macreuse est de loin mon préféré. Cette viande n’est absolument pas gélatineuse et devient extrêmement tendre et fondante après cuisson. Elle est de plus très économique, comme tous les morceaux dits « bas morceaux ». Cela me plait d’autant plus car apprendre ou réapprendre à cuisiner bon, sain et peu cher, c’est une attitude qui va bien avec des temps de crise. Je me dis parfois « on ne sait jamais, ça pourra toujours servir si la vie devient rude »… Cliquez ici pour voir la suite de cet article »

 
2 commentaires

Publié par Bibi dans A table

 

Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Ou comment se retrouver à Imilchil grâce à un tajine…

13 Déc 2010

Une nostalgie soudaine du Maroc et des paysages sublimes traversés… Les papilles se souviennent alors du meilleur tajine que nous avons dégusté lors de notre dernier voyage là-bas, à Imilchil. Ce soir-là, nous nous étions installés au bord du lac Tislit, à côté du village d’Imilchil, dans la seule auberge du lieu. Bien qu’alimentée par un groupe électrogène facétieux, elle est située dans un environnement magique et c’est vraiment agréable d’y passer une nuit. Nous étions les seuls : ce soir-là, la famille était en deuil. Nous y avons pourtant été accueillis avec beaucoup de gentillesse et notre hôtesse était même très désolée de ne pouvoir nous proposer un dîner. Cliquez ici pour voir la suite de cet article »

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , ,

Curcumin, Cardamone et autres épices introuvables…

08 Mar 2010

Marché aux épices de Taroudant Introuvables ? Vraiment ? Non, elles sont juste trop souvent mal nommées…
S’il est bien une chose qu’on ne peut retirer aux épices, ce sont leurs parfums. Là, rares sont ceux qui se trompent. Mais quand il s’agit de donner un nom aux effluves qui émoustillent les narines ou aux arômes qui surprennent les papilles, alors l’affaire tourne souvent au naufrage. Cliquez ici pour voir la suite de cet article »

 
6 commentaires

Publié par Bibi dans Chroniques

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , ,